DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Japon : le gouvernement accélère son programme de soutien à la croissance


économie

Japon : le gouvernement accélère son programme de soutien à la croissance

Malgré une croissance économique de 6,7% au premier tirmestre dûe en partie c’est vrai à la hausse de la TVA le 1er avril dernier, le gouvernement japonais de Shinzo Abe veut donner à la croissance de l’activité les moyens de tenir un rythme soutenu.

Le premier ministre a ainsi révélé les mesures qui vont lui permettre de mener à bien son programme de revitalisation économique : c’est la troisième flèche des “abenomics” son programme économique.

“Augmenter les revenus des entreprises contribuera à augmenter les offres d’emplois et augmenter les salaires, a notamment déclaré Shinzo Abe.

L’impôt moyen sur les sociétés va diminuer et passer de 36% à moins de 30% en moyenne. Alors qu’il est de 33% en France et de 22% au Royaume Uni.

A cette baisse fiscale pour les entreprises, le gouvernement japonais va aussi probablement accepter l’installation temporaire d’un peu plus de travailleurs étrangers.

Si les investissements des entreprises japonaises sont en hausse de 7,6% sur les trois premiers mois de l’année, les investissements directs étrangers n‘évoluent guère depuis 5-6 ans et se situent à un niveau bien inférieur à celui enregistré à Singapour.

Pour prolonger et accélérer l’embellie économique du pays, Shinzo Abe promet également d’aider les femmes à rester sur le marché du travail. Cette volonté suppose l’amélioration de certains secteurs comme l’accueil et la garde des enfants. A ce sujet, aucune solution d’envergure n’a été annoncée.

Le premier ministre japonais s’est félicité des progrès économiques accomplis grâce aux deux premières flèches de sa politique. La troisième doit servir à entretenir ce cercle vertueux de hausse de l’activité, des revenus et de la consommation.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Italie : hausse sensible des salaires au mois de mai