DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Etihad prend 49% du capital d'Alitalia


entreprises

Etihad prend 49% du capital d'Alitalia

Le long feuilleton autour du sauvetage de la compagnie aérienne italienne Alitalia a débouché mercredi sur l’annonce d’un accord pour une entrée à hauteur de 49% de son capital de son homologue émiratie Etihad Airways, pour un coût social qui s’annonce élevé.
Etihad n’a évoqué aucun chiffre publiquement, mais l’administrateur délégué d’Alitalia, avait évoqué “2.200 suppressions d’emplois structurelles” sur un effectif de 12.800 personnes.

Récemment le ministre italien des transports avait prévenu qu’Alitalia n’avait plus que deux options : le plan de relance d’Etihad ou l’abîme. De fait, Alitalia n’avait qu’une alternative crédible à sa disparition.
Le prix de la participation de 49% d’Etihad reste pour le moment inconnu. En règle générale, les détails de l’accord n’ont pas été révélés.

Alitalia, qui a déjà bénéficié de plusieurs opérations de sauvetage dans le passé, est actuellement détenue par une vingtaine de sociétés, toutes privées, à l’exception de l’opérateur public Poste Italiane (Postes italiennes), entrée l’an dernier à son capital (à hauteur de 19,5%).
Ses autres actionnaires principaux sont les banques Intesa Sanpaolo (20,6%) et Unicredit (13%).
Air France KLM qui n’a pas participé à la récente augmentation de capital a vu sa part diluée dans le capital de la compagnie italienne, passant de 25 à 7%.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

La cybercriminalité a encore frappé fort selon Kaspersky