DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La machine qui trie le verre recyclable par couleur

Vous lisez:

La machine qui trie le verre recyclable par couleur

Taille du texte Aa Aa

Un geste devenu, presque, banal… Dans l’Union européenne on recycle ainsi près de 7 bouteilles sur 10. Pourtant le processus n’est pas toujours facile. Et il faut d’abord trier comme ici dans cette usine d’Anvers où on traite chaque année quelque 250 000 tonnes de verre.

Mathieu Berthoud dirige “Sita Belgium” : “Il y a de nombreuses choses qui doivent être extraites de ce verre. Vous avez du plastique, vous avez du métal, les couvercles, vous avez beaucoup de papier, les étiquettes, et tout cela doit sortir au travers du processus de séparation et de production.”

Une fois le métal enlevé grâce à des aimants, c’est à la main que sont supprimés les autres déchets… à raison de cinquante tonnes par heure.

Le tri se fait ensuite encore plus précis grâce à une technologie de pointe : des machines capables de séparer le verre par couleur. Les débris entrent en vrac. L’opération trop rapide, invisible à l’oeil nu, la voici reconstitué dans cette animation. Des petites caméras détectent les couleurs…
Puis des canons à air orientent les débris dans différents bacs.

En bout de chaîne on se retrouve avec du verre vert, marron et transparent.

Les trois couleurs de verre séparées sont plus faciles à vendre à des clients aux demandes bien spécifiques.

Parmi ces clients les producteurs de champagne.

650 000 bouteilles sortent chaque jour de cette verrerie d’Epernay. Toutes en verre recyclé. Premier avantage, il est moins cher, 50 euros la tonne. Deuxième avantage il est plus écologique car le verre recyclé a déjà été chauffé pour faire la vieille bouteille donc il fond plus vite et à une température plus basse. Et le verre, qui garde toutes ses qualités, est recyclable à l’infini.