DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Libye : législatives sur fond d'anarchie


Libye

Libye : législatives sur fond d'anarchie

Jour férié en Libye pour permettre à la population de se rendre aux urnes. Le pays élit les deux cents parlementaires de sa future chambre qui remplacera le Congrès général national, dont la légitimité est contestée.

Moins de la moitié des 3,5 millions de Libyens en âge de voter se sont inscrits sur les listes électorales. Le scrutin a été maintenu dans l’Est où le général dissident Khalifa Haftar s’est engagé à respecter une trêve dans son offensive contre les islamistes.

En revanche, ses menaces ont conduit la Turquie à rapatrier plus de 400 de ses ressortissants à Istanbul hier. La plupart travaillaient dans la construction ou la restauration. “Je travaillais depuis deux ans à Sirte. Ces deux derniers jours, comme cela a été rapporté aux informations, on nous a ordonné de quitter le pays immédiatement, faute de quoi, le général Haftar menaçait de tuer tous les Turcs,” a expliqué l’un d’eux à son arrivée à l’aéroport.

Le général Haftar accuse la Turquie et le Qatar de soutenir les islamistes en Libye. Une source gouvernementale a désolidarisé Tripoli de son ultimatum.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Egypte : quadruple attentat dans le métro du Caire