DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine : le cessez-le-feu menacé


Ukraine

Ukraine : le cessez-le-feu menacé

Kiev envisage de mettre fin à la trêve avec les séparatistes pro-russes après le crash d’un autre hélicoptère ukrainien. L’armée ukrainienne assure que les insurgés ont abattu un nouvel appareil, et tué les neuf soldats à bord, près de Slaviansk, l’un des bastions de l’insurrection.

Une fois n’est pas coutume, hors des frontières la communauté internationale semble vouloir jouer l’apaisement. Le président russe, Vladimir Poutine, a demandé hier mardi 24 juin, à son Parlement de lever l’autorisation d’intervenir militairement en Ukraine.

“L’annulation de cette décision ne veut pas dire que nous n’observerons plus attentivement ce qu’il se passe là-bas. Nous continuerons, bien sûr, à protéger les russophones, mais aussi la population ukrainienne qui se sent proche de la grande population russe par son ethnie, son langage, et sa culture”, explique Vladimir Poutine.

La destruction en vol d’un hélicoptère militaire par des insurgés souligne que la désescalade est encore loin. Selon le porte-parole de l’armée ukrainienne, deux autres soldats ont été tués hier dans d’autres attaques rebelles. Les tensions dans l’Est ont fait plus de 400 morts depuis le mois d’avril.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Sommet du V4 : la presse n'a pu poser aucune question