DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La France et la Suisse en huitièmes de finale


the corner

La France et la Suisse en huitièmes de finale

On commence ce nouveau numéro du “Corner” consacré à la Coupe du monde avec le nul zéro partout entre la France et l’Equateur au Maracana de Rio.

Les hommes de Didier Deschamps, qualifiés pour les huitièmes de finale, se procurent pourtant de nombreuses occasions.

Ils jouent même les 40 dernières minutes à 11 contre 10 après l’expulsion du joueur de Manchester United, Antonio Valencia.

Shaqiri frappe trois fois

Le héros de la Nati se nomme Xherdan Shaqiri.

L’ailier du Bayern Münich réussit un coup du chapeau pour permettre à la Suisse de battre le Honduras 3 à 0.

Shaqiri et ses coéquipiers se qualifient ainsi pour les huitièmes de finale où ils seront opposés à l’Argentine.

La France, qui termine en tête de cette poule avec sept points, jouera son huitième lundi prochain à Brasilia face au Nigéria.

Le Nigéria à qui perd gagne…

Lionel Messi rejoint Neymar en tête du classement des buteurs avec maintenant quatre buts à son compteur.

Le prodige du Barça signe un doublé lors du succès 3-2 des Argentins contre le Nigéria.

Les Super Eagles, champions d’Afrique en titre, peuvent dire merci à la Bosnie, déjà éliminée avant le coup d’envoi, mais qui bat quand même l’Iran 3-1 avec des buts signés Dzeko, Pjanic et Vrsajevic.

Dommage pour la Team Melli qui court après une victoire en phase finale de Coupe du monde depuis 1998.

L’Argentine termine en tête de ce groupe F avec trois victoires en autant de rencontres.

Le Nigéria prend finalement la deuxième place devant la Bosnie-Herzégovine et l’Iran.

Soupçons avant le duel germano-américain

L’Allemagne va rencontrer les Etats-Unis pour le dernier match du groupe G.

Une rencontre au goût particulier pour Jürgen Klinsmann et Joachim Löw, son ex-adjoint et son successeur à la tête de la Mannschaft.

De quoi faire dire à certains qu’on pourrait assister à un nouveau “match de la honte”, autrement dit un match arrangé, comme celui de 1982 entre l’Allemagne et l’Autriche.

Si la Mannschaft et Team USA se quittent sur un score de parité, les deux équipes seront qualifiées.

Un scénario dont ne veulent pas entendre parler les joueurs allemands, à commencer par Thomas Müller, auteur d’un triplé contre le Portugal.

Avec Klose et Podolski, il a de la concurrence sur le front de l’attaque contrairement à ce qui se passe dans le camp américain où Josy Altidore, touché aux adducteurs, est encore forfait.

Les Etats-Unis comptent cinq joueurs d’origine allemande dans leur effectif sans parler bien sûr de leur sélectionneur Jürgen Klinsmann qui assure qu’il “ne croisera les doigts” pour la Mannschaft qu’au terme des 90 minutes.

Avec un point chacun, le Portugal et le Ghana, opposés au stade Mané-Garrincha de Brasilia, gardent encore un mince espoir de se qualifier…

L’Algérie pour une première

En 1982, c’est l’Algérie qui avait les frais de l’arrangement austro-allemand.

Cette fois, les Fennecs ont leur destin entre leurs mains, ou plutôt au bout de leurs pieds.

S’ils battent la Russie à Curitiba, les hommes de “Coach Vahid”, alias Vahid Halilhodzic, seront assurés de se hisser en huitièmes de finale.

Un nul pourrait même leur suffire au contraire des Russes qui n’auront d’autre choix que de s’imposer.

Inutile de dire qu’une élimination prématurée ferait mauvais effet pour le pays qui organisera le prochain Mondial en 2018.

Fabio Capello, qui dispose d’un effectif au complet, va essayer de bâtir une équipe plus compétitive que celle tenue en échec par les Coréens, puis battue par les Belges.

Les Diables Rouges, justement, joueront contre la Corée du Sud pour s’assurer la première place du groupe H tout en ménageant certains cadres, à l’image sans doute d’Eden Hazard.

Des éliminations qui conduisent à la démission

Une élimination dès le premier tour, comme en 2010 : c’est un véritable séisme qu’a vécu le football italien.

Conséquence immédiate : la démission du technicien transalpin Cesare Prandelli.

Il avait pris les rênes de la Squadra azzurra après le fiasco de 2010, il les laisse après le désastre de 2014.

L’ex-entraîneur de la Fiorentina restera tout de même dans les annales comme celui qui a conduit l’Italie jusqu’en finale de l’Euro-2012.

Le bail de Sabri Lamouchi avec les Eléphants ivoiriens aura été plus court, à peine deux ans.

L’ex-international français a failli guider la génération Drogba jusqu’en huitièmes de finale, mais le but encaissé contre la Grèce dans le temps additionnel lui a été fatal.

Quant à l’Italien Alberto Zaccheroni, il a décidé de ne plus être le sélectionneur du Japon, qui n’a pris qu’un point au Brésil et terminé à la dernière place du groupe C.

Le cannibale de l’Uruguay

La morsure de l’Uruguayen Luis Suarez sur l’Italien Giorgio Chiellini est jusqu‘à présent l’un des faits marquants de cette Coupe du monde.

Ce n’est pas la première fois que le buteur de la Celeste commet un tel geste et la FIFA va statuer sur son sort avant le huitième de finale entre l’Uruguay et la Colombie.

La FIFA a ouvert une procédure disciplinaire et promis une réponse rapide.

L’intéressé, lui, s’est défendu en affirmant simplement : “on ne va pas en faire toute une histoire”.

Le problème, c’est qu’il y a des précédents.

Luis Suarez avait déjà mordu des adversaires : Otman Bakkal, du PSV, en 2010 ce qui lui avait valu le surnom de “Cannibale de l’Ajax” et Branislav Ivanovic l’an passé lors du duel entre Chelsea et Liverpool.

Il avait alors écopé, respectivement, de 7 et de 10 matches de suspension.

On parie ?

Vient maintenant le moment de vous livrer nos pronostics même si bien sûr, on peut se tromper.

Vous pouvez participer et nous donner votre avis sur les réseaux sociaux en utilisant le hashtag TheCornerScores.

Nos pronostics sont les suivants :

Portugal – Ghana : 2-1
USA – Allemagne : 1-1
Algérie – Russie : 1-1
Corée du Sud – Belgique : 1-3

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

the corner

Mondial : la Grèce bat la Côte d'Ivoire et va en huitièmes