DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les Etats-Unis abandonnent l'usage des mines antipersonnel


Etats-Unis

Les Etats-Unis abandonnent l'usage des mines antipersonnel

Washington a annoncé ce vendredi vouloir stopper la production et l’achat de mines antipersonnel.
Le pays est le seul état-membre de l’Otan à ne pas avoir signé la convention d’Ottawa qui les interdit.

Jusqu’ici, les Etats-Unis refusaient de se séparer de ces engins explosifs, jugés importants dans leur arsenal de défense.

Pas question pour autant de détruire le stock existant.

“Nous détenons un stock d’un peu plus de trois millions de mines antipersonnel”, a déclaré le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby.
“En ce qui concerne leur durée de vie, on estime que ces mines vont commencer à se détériorer d’ici dix ans et seront totalement inutilisables dans 20 ans”, a-t-il ajouté.

Des parlementaires républicains ont d’ores et déjà critiqué cette annonce.

Au total, 35 pays n’ont toujours pas signé la convention d’Ottawa, comme la Russie, Israël ou encore les deux Corées.

Pourtant, les munitions et les mines non explosées tuent ou mutilent une personne toutes les deux heures d’après Handicap International.

Le nombre de victimes a pu être divisé par cinq depuis l’entrée en vigueur de la convention d’Ottawa en 1999, selon l’ONG.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Aviation : l'E-Fan, le bi-place tout électrique