DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Querelle mémorielle à Sarajevo pour le centenaire de 14-18

Vous lisez:

Querelle mémorielle à Sarajevo pour le centenaire de 14-18

Taille du texte Aa Aa

28 juin 1914 : “un passé qui ne passe pas” à Sarajevo.
La capitale de Bosnie-Herzégovine est divisée à l’aube de la commémoration de l’attentat de l’archiduc François Ferdinand, qui déclencha la Première guerre mondiale.

Les officiels serbes n’assisteront pas au concert de l’orchestre philharmonique de Vienne et aux célébrations du centenaire à Sarajevo, accusant le maire de la ville de politiser l‘événement.

“Ceux qui refusent manifestement de participer ici aux célébrations montrent le regard qu’ils portent sur le passé, et ils montrent surtout leur vision de l’avenir de cette région”, a riposté Ivo Komsic.

A l’origine de la discorde : la figure de Gavrilo Princip, le nationaliste serbe bosniaque qui a tué l’archiduc austro-hongrois le 28 juin 1914, considéré par les uns comme un terroriste, par les autres comme un héros de la lutte pour l’indépendance.

Un siècle plus tard, la commémoration de son geste ravive les passions dans une ville encore hantée par le souvenir de la guerre intercommunautaire des années 1990.