DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Afsud : Pistorius ne souffrait pas d'un trouble mental lors du meurtre

Vous lisez:

Afsud : Pistorius ne souffrait pas d'un trouble mental lors du meurtre

Taille du texte Aa Aa

Le champion paralympique sud-africain était en pleine possession de ses facultés lorsqu’il a tué sa petite amie en 2013 selon les conclusions des experts psychiatres qui l’ont examiné pendant un mois.

Jugé à Pretoria depuis le 3 mars dernier, il comparaît de nouveau depuis ce lundi pour un 34ème jour d’audience après un long ajournement.

“M. Pistorius ne souffrait pas d’un trouble mental ou d’une infirmité qui l’aurait rendu pénalement irresponsable de l’acte dont il est accusé. M. Pistorius était en mesure d’apprécier que ce qu’il faisait était mal”, a rapporté à la barre le procureur tout en soulignant que les quatre médecins aboutissaient aux mêmes conclusions, présentées dans deux rapports distincts.

Le sportif double amputé, mondialement connu pour sa participation aux JO de Londres en 2012 avec les valides, est accusé d’avoir sciemment tué Reeva Steenkamp dans leur maison le 14 février 2013.

La défense avait suggéré que Pistorius souffrait d’un trouble anxieux généralisé remontant à l’enfance et susceptible d’avoir contribué à son geste fatal.

Il est passible de la prison à vie, soit 25 ans de réclusion incompressible.

Récit de la journée du procès d'Oscar Pistorius