DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Défaut de paiement : l'Argentine a commencé son compte à rebours

Vous lisez:

Défaut de paiement : l'Argentine a commencé son compte à rebours

Taille du texte Aa Aa

C’est lundi 30 juin que l’Argentine, théoriquement, devait payer ses créanciers : les deux fonds NML Capital et Aurelius Management. Ces deux fonds d’investissement appelés fonds “vautours” en raison de leur comportement hautement spéculatif, réclament le remboursement de la dette argentine qu’ils détiennent mais à sa valeur initiale, soit 1,3 milliard de dollars.

Les deux fonds “vautours”, refusent la restructuration de dette que l’Argentine a imposé à la très grande majorité de ses créanciers après son défaut de paiement en 2001.

La cour suprême américaine a donné raison à ces deux fonds et l’Argentine devait débuter le paiement lundi.
Mais Buenos Aires traine les pieds pour signer le chèque.

Le gouvernement argentin a peur que ce règlement donne des idées aux autres fonds d’investissement détenteurs de dette argentine, qui refusent aussi la restructuration de cette dette mais qui n’ont pas encore porté le différent devant la justice.

L’Argentine peut encore obtenir un délai d’un mois supplémentaire pour rembourser les deux fonds “vautours”, mais elle doit prouver sa volonté de payer.