DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

O Sole Mio... entre opéra et variété


le mag

O Sole Mio... entre opéra et variété

En partenariat avec

Ils sont trois néo zélandais, deux frangins Pene et Amitai Pati et un cousin Moses Mackay. Deux tenors et un baryton, et ils se sont réunis pour créer ce trio Sole Mio qui reprend standards et clichés aux frontières de l’opéra et de la variété.

Amitai Pati : “Nous sommes tous connus en Nouvelle-Zélande en tant que chanteurs d’opéra solistes et donc nous avons décidé d’incorporer de la musique populaire et des choses comme ça pour attirer le plus de monde possible. Et donc en faisant cela nous avons réussi à développer notre public qui était âgé vers d’autres publics plus jeunes avec maintenant des enfants qui ont 7 ans. Nous essayons de faire en sorte que cette musique d’opéra sorte le plus possible pour atteindre le plus de monde possible, mais aussi tout en préservant l’intégrité de l’opéra et en le rendant beaucoup plus drôle.”

Le trio reprend ainsi O Sole Mio mais aussi My Way ou encore Maria.

Pene Pati : “Tous les trois nous avons des morceaux d’opéra, mais ce que le public voit sur scène c’est une grande performance très diversifiée. On commence avec l’opéra puis on va vers le théâtre musical, on fait du RnB et en plus de tout cela on joue des instruments nous même. Et donc quand les gens voient tout cela, ils sont un peu surpris. Et puis il y a aussi beaucoup d’humour.”

Leur premier album qui s’intitule aussi O sole Mio est sorti l’an dernier. Ce fut la meilleure vente en Nouvelle Zélande, se payant même le luxe de battre Lorde. Il part désormais à la conquête du monde…

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Amazigh, la reconnaissance au festival Timitar