DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"Ils peuvent désormais tuer tous ceux qui s'opposent au califat"


Irak

"Ils peuvent désormais tuer tous ceux qui s'opposent au califat"

La communauté internationale rejette de manière unanime la création d’un califat sur les territoires syrien et irakien.

Fort de ses succès militaires sur le terrain, l’Etat Islamique en Irak et au Levant s’est transformé en Etat Islamique tout court.

Le groupe armé sunnite revendique le contrôle d’une zone allant de Raqqa en Syrie jusqu’aux portes de Bagdad. Suffisant pour proclamer un califat aux frontières mouvantes qu’ils promettent d‘étendre de la Méditérannée jusqu’en Iran.

“Avec cette déclaration de l’EIIL, leurs combattants trouvent une justification de leurs actes”, déplore Marwan Shehadeh, un politologue jordanien. “Ils peuvent désormais tuer tous ceux qui s’opposent au califat ou qui refusent de prêter allégeance au calife Abou Bakr al-Baghdadi.”

Les hommes de l’EIIL ne sont plus qu‘à 50 kilomètres de la capitale Bagdad. Mais les habitants de la capitale irakienne ne veulent pas entendre parler d’un califat.

“Nous rejetons la création d’un état islamique dirigé par le calife Abou Bakr al-Baghdadi parce qu’il pratique le terrorisme”, explique un habitant. “Ce n’est pas un état islamique, c’est un état terroriste.”

Sur le terrain, les forces gouvernementales irakiennes poursuivent leur contre-offensive visant à reprendre Tikrit dans le Nord. L’ancien fief de Saddam Hussein était tombé, comme de nombreuses autres régions, aux mains des insurgés de l’EIIL au cours de leur avancée fulgurante débutée le 9 juin.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

"Ouf !"