DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Hamas ciblé par l'armée israélienne après la mort des adolescents


Israël

Le Hamas ciblé par l'armée israélienne après la mort des adolescents

Les maisons des deux principaux suspects de l’enlèvement des trois adolescents israéliens ont été détruites à l’explosif hier soir par l’armée. Les trois jeunes disparus le 12 juin ont été retrouvés morts dans le sud de la Cisjordanie occupée.

Le gouvernement israélien accuse le Hamas et a promis de le faire payer. Cette nuit, l’armée de l’air a lancé plus de trente frappes sur la bande de Gaza, visant des terrains d’entraînement de groupes armés.

Les corps des trois jeunes ont été retrouvés près d’Hébron en Cisjordanie, près de la route où ils ont été vus pour la dernière fois.

“Cette atrocité est le résultat direct du pacte entre le président Abbas et les terroristes du Hamas, un pacte qui permet au Hamas de rétablir sa présence en Cisjordanie. Le président Abbas doit maintenant annuler immédiatement son pacte avec le Hamas”, a déclaré Mark Regev, le porte-parole du Premier ministre israélien.

Le Hamas a nié être impliqué dans le rapt mais a salué l’opération. Les cadavres ont été transférés pour autopsie, afin de vérifier la date du décès, probablement intervenue peu après l’enlèvement.

Eyal Yifrah, 19 ans, Gilad Shaer et Naftali Frankel, 16 ans, étaient étudiants dans des écoles religieuses de colonies juives. Une veillée à la bougie a eu lieu lundi soir place Rabin à Tel Aviv pour leur rendre hommage.

Mis à part les opérations de l’armée en cours dans les territoires palestiniens, selon les médias israéliens, des représailles sont à craindre contre la minorité arabe.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Amende record de 8,9 milliards de dollars pour BNP Paribas