DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Hamas de plus en plus isolé

Vous lisez:

Le Hamas de plus en plus isolé

Taille du texte Aa Aa

Le meurtre de trois adolescents, un acte odieux qu’Israël ne compte pas laisser passer. Et le Hamas sera la cible principale de ses représailles. Mais au-delà du Hamas, le gouvernement israélien vise aussi l’Autorité palestinienne : “cette atrocité est le résultat direct de la décision par le président Abbas de s’unir au Hamas, ce qui leur permet de revenir en Cisjordanie. Nous appelons le président Abbas à rompre sans équivoque et immédiatement son alliance avec le Hamas”, a affirmé le porte-parole du gouvernement.

Israel n’a pas digéré cette énième réconciliation en avril dernier entre le mouvement terroriste et le Fatah de Mahmoud Abbas. Une réconciliation qui a conduit à la formation d’un gouvernement de consensus commun à la Cisjordanie et à Gaza.

Une réconciliation censée réunir les frères ennemis depuis la prise du pouvoir du Hamas à Gaza en 2007, réunir la Cisjordanie et la Bande de Gaza. L’enlèvement des trois jeunes avait déjà mis à mal cette alliance, laquelle avait immédiatement irrité le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu : “au lieu de faire la paix avec Israël, il fait la paix avec le Hamas. Il doit choisir. Veut-il la paix avec le Hamas, ou bien la paix avec Israël? Vous pouvez avoir l’un, mais pas l’autre. J’espère qu’il choisit la paix, jusqu’ici il ne l’a pas fait”.

Le Hamas, qui n’a pas revendiqué les meurtres, mais n’a pas non plus démenti son implication, a peu de chance de garder le soutien du Fatah dans un contexte si belliqueux. De nombreuses voix s‘élèvent en faveur de l‘éradication du mouvement, de plus en plus isolé. Même l’Egypte l’a lâché, le déclarant hors-la-loi.

Les deux suspects, recherchés activement par les troupes et la police israéliennes, se sont présentés comme des membres du Hamas. Ils seraient plus exactement membres d’un clan de la région d’Hébron, se réclamant du Hamas, mais connu pour son indépendance. A plusieurs reprises, ils auraient torpillé par des attentats-suicide les efforts de paix entre Israël et les Palestiniens. Le Hamas ne les a jamais dénoncés.