DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Affaire Amanda Knox : nouvelle stratégie de défense de son ex-fiancé Raffaele Sollecito


monde

Affaire Amanda Knox : nouvelle stratégie de défense de son ex-fiancé Raffaele Sollecito

Un nouveau rebondissement spectaculaire dans l’affaire Amanda Knox.

Raffaele Sollecito, l’ex-fiancé de l’Américaine Amanda Knox, condamnée comme lui pour le meurtre en 2007 de Meredith Kercher, s’est distancé mardi de son ex-petite amie en déclarant avoir découvert des anomalies dans ses déclarations. « Je ne suis pas le garant d’Amanda. En lisant le verdict, je découvre des anomalies dans ce qu’elle a raconté », a-t-il déclaré à Rome.

En dévoilant devant la presse italienne sa nouvelle stratégie de défense en vue du procès en cassation qui tentera de prouver que les deux accusés n’étaient pas ensemble au moment du crime pour ensuite dissocier leur sort judiciaire, le jeune homme a tout de même réaffirmé qu’il continuait à croire en l’innocence d’Amanda.

Après avoir été condamnés en première instance, en 2009, à 26 et 25 ans de réclusion, Knox et Sollecito ont déjà passé quatre ans en prison. Ils avaient été acquittés en appel en 2011, mais cette décision a été annulée en 2013 par la Cour de Cassation qui les a renvoyés une nouvelle fois devant une cour d’appel. Le tribunal de Florence les a ensuite condamnés en janvier 2014 respectivement à 28 ans et demi et 25 ans d’emprisonnement.

Le futur procès en cassation donne à Raffaele Sollicito l’espoir de démonter ce dernier verdict qui risque de l’envoyer à nouveau en prison pour de longues années.

Selon l’avocate du jeune Italien Giulia Bongiorno, l’appel de son client est basé sur le texto qu’Amanda Knox dit avoir envoyé à 20h35 de l’appartement de son ex-ami le soir du meurtre et qui, selon la Cour de Florence a été envoyé de l’extérieur. L’observation de la Cour de Florence prouve, selon elle, l’innocence de son client. L’avocate a également déclaré que, selon les estimations de son équipe, l’assassinat de Meredith Kercher a dû avoir lieu entre 21h et 21h30, bien que l’heure exacte du meurtre n’ait jamais été confirmée par le procureur. Son client a ajouté que les données concernant les connexions de son ordinateur prouvaient qu’il était chez lui au moins jusqu’à 21h26.

La stratégie de défense du jeune Italien se base aussi sur une note écrite par Amanda Knox dans laquelle elle reconnaît l’aspect confus de ses déclarations dans lesquelles elle accuse le propriétaire du bar Patrick Lumumba du meurtre de la jeune étudiante et dit avoir entendu crier cette dernière.

Sollecito a affirmé qu’il ne croyait pas à la véracité du contenu de la note, « bizarre et excentrique » mais qu’il se sentait obligé de répondre à cette version des faits car c’est elle qui a servi au tribunal de Florence pour rétablir le verdict de culpabilité du couple.

« Pour moi, cette note ne conte que des fantasmes et des inventions de l’imagination », a-t-il dit. « Mais si ce qui est écrit dans la note était vrai, et que l’on considère comme acquis que les juges ont raison [de l’utiliser dans leur verdict], pourriez-vous m’expliquer où je suis mentionné ? Quelle est ma participation ? Quel est mon mobile, quelle est mon implication ? Expliquez-le moi car je suis Raffaele Sollecito et non Amanda Knox », a-t-il ajouté.

Amanda Knox et Raffaele Sollecito continuent à plaider leur innocence.

En cas d‘échec de cet ultime appel devant la justice italienne, cette longue saga judiciaire à rebondissements devrait arriver à sa fin.

Prochain article

monde

Une météorite traversant le ciel anglais filmée par des policiers