DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Google achève Orkut, son premier réseau social

Vous lisez:

Google achève Orkut, son premier réseau social

Taille du texte Aa Aa

Ainsi meurent les applications Google… Dernier mis à mort : Orkut, l’aîné des réseaux sociaux de l’entreprise américaine, peu utilisé en Europe.

Lancé il y a dix ans, peu après Myspace et quelques semaines avant Facebook, ce réseau social était laissé à l’abandon par Google depuis près de deux ans, date à laquelle il s‘était fait dépassé par Facebook au Brésil, l’un des rares pays où il résistait encore.

L’ingénieur responsable d’Orkut, Paulo Golgher, a annoncé que le site serait fermé le 30 septembre prochain. Il explique que “sur la dernière décennie, Youtube, Blogger et Google+ ont décollé” et “parce que la croissance de ces communautés a dépassé celle d’Orkut, nous avons décidé de faire nos adieux à Orkut”.

Il est déjà impossible de créer un nouveau compte. Les utilisateurs d’Orkut pourront utiliser Google Takeout, une application en ligne, pour récupérer toutes les données du compte (photos, messages etc) jusqu’en septembre 2016. Les applications mobiles et autres liens vers des applications tierces seront clos en même temps que le site.

Orkut avait été créé par ​Orkut Büyükköten sur les 20% de temps laissé par Google à ses employés pour développer des projets personnels.

Selon Marissa Mayer, alors chez Google, Orkut a été, à l’origine, victime de son succès. Attirant des millions de personnes à son lancement, le site n’a pas supporté cet afflux et sa rapidité en a souffert. Les utilisateurs de pays au réseau moins rapide s’en sont parfaitement accommodés, notamment au Brésil et en Inde. L’Amérique du Nord n’a pas eu cette patience et s’est tournée vers les concurrents.