DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Russie : les funérailles d'un vieux routier de l'info


Russie

Russie : les funérailles d'un vieux routier de l'info

 La Russie enterre à nouveau un journaliste, tué dans la nuit de dimanche à lundi dans l’est de l’Ukraine. Anatoly Klyan était caméraman, il avait 68 ans. Un vieux routier de l’information, comme on dit, qui travaillait depuis 40 ans pour Channel One, la première chaine russe. Anatoly Klyan a été décoré à titre posthume par Vladimir Poutine de la médaille du courage. Un courage qu’il avait montré sur tous les terrains de guerre :

“Il a travaillé dans tellement d’endroits dangereux, explique Konstantin Ernst, directeur général de Channel One. Il a remplacé nos deux collègues portés disparus en Yougoslavie, il a travaillé en Tchétchénie, en Irak, en Syrie, et il est toujours rentré sain et sauf.”

Anatoly Klyan effectuait un reportage sur des mères de soldats ukrainiens décidées à ramener leurs fils à la maison. Le bus qui les transportait a été visé par des tirs, de l’armée ukrainienne, disent les témoins. Mi- juin, deux autres journalistes russes avaient été tués.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Garde à vue de Nicolas Sarkozy : "personne n'est au-dessus des lois"