DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Kenya : Saba Saba, ou le réveil de l'opposition


Kenya

Kenya : Saba Saba, ou le réveil de l'opposition

Grande manifestation de l’opposition à Nairobi au Kenya. Plusieurs milliers de Kényans ont répondu à l’appel de leur leader, Raila Odinga, pour dénoncer une politique gouvernementale marquée par l’insécurité, la corruption et des préférences ethniques. Leur cri de ralliement : Saba Saba, soit deux fois le chiffre 7 pour 7 juillet. Une référence aux marches des années 90 pour le multipartisme.

15.000 policiers avaient été mobilisés pour prévenir tout débordement. Les magasins du centre-ville affichaient porte close. Dans l’ensemble, la manifestation s’est déroulée dans le calme. Seul un groupe d’une centaine d’individus qui jetaient des pierre contre les policiers a été dispersé à coups de gaz lacrymogènes. Tirs de bombes lacrymogènes également à Kisumu, le fief de Raila Odinga dans l’Ouest, où ses partisans ont aussi défilé.

Les forces de sécurité sont sur les dents à travers le pays sur fond de regain de tensions, alors que les Shebab somaliens se sont jurés de faire payer au Kenya son engagement militaire en Somalie. Ce week-end, les islamistes affiliés à Al-Qaïda ont revendiqué une double attaque qui a fait 21 morts dans deux localités de la côte, proches de l’archipel touristique de Lamu.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Ukraine : la reconquête de l'Est se poursuit