DERNIERE MINUTE

Scène d’héroïsme ordinaire à Londres ce lundi 7 juillet. Alors que Ben Corr se rendait au travail en joggant sur les quais de la Tamise, un peu après 7h, une dame visiblement choquée l’arrête en lui faisant des signes.

“Elle me montrait un homme dans le fleuve et me disait qu’elle l’avait vu sauter du pont. Elle tenait dans ses mains une bouée de secours mais elle avait besoin d’aide pour la lui lancer,” raconte ce statisticien de 36 ans. “J’ai essayé mais il était loin et la bouée l’a raté. Malgré nos efforts pour l’inciter à se diriger vers elle, il continuait à se débattre dans l’eau”.

Après avoir hésité un temps, car, il explique, les services d’urgence découragent les personnes de se jeter à l’eau dans des situations similaires au risque de se mettre elles-même en danger, Ben Corr descend du quai, entre dans l’eau et se met à nager vers la victime.

Au départ, l’homme, très perturbé, le repousse. Puis il accepte enfin de se saisir de la bouée. “Je l’ai ramené vers le quai sud, mais il n’y avait aucun moyen de sortir,” les quais à cet endroit ne sont qu’un mur abrupte, sans prises. “La femme qui m’avait arrêté m’explique alors qu’elle a appelé la police; et à peine un minute après, le bateau des sauveteurs est arrivé”.

C’est sur ce bateau que se trouve la caméra vidéo qui a capturé la scène. Selon Craig Burn, l’un des membres d‘équipage : “Nous les avons repêchés près du London Eye (…) Une fois de retour à la base, nos collègues secouristes ont commencé a soigner l’homme qui avait sauté. Il était froid, sous le choc et encore perturbé ; il a été emporté par une ambulance” .

“Ben est resté avec nous pendant un moment ; nous lui avons donné des couvertures et beaucoup de thé et de biscuits. (…) Ce qu’il a fait est très louable, (…) il y a une personne à Londres aujourd’hui qui aurait sûrement perdu la vie sans l’intervention de Ben et des sauveteurs”.

crédit photo Flickr/[Duncan]