DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale


the corner

L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale

Pendant un mois, ‘‘The Corner’‘ vous dit tout sur la Coupe du monde au Brésil

24 ans après le Mondial en Italie, l’Allemagne et l’Argentine vont se retrouver en finale dimanche au stade Maracana de Rio. L’Albiceleste a éliminé les Pays-Bas en demi-finales à l’Arena de Sao Paolo.

L’Argentine se qualifie au forceps

L’Argentine a validé son ticket pour la finale au terme de la séance des tirs aux buts, remportée 4-2 par l’Albiceleste. C’est Maxi Rodriguez qui a libéré les siens ; Wesley Sneijder, notamment, a raté pour les Néerlandais. Le match s‘était terminé sur un score nul et vierge de 0-0. Une rencontre, fermée, pauvre en occasions de buts. Les Néerlandais peuvent grimacer : ils manquent encore l’occasion de remporter la première Coupe du monde de leur Histoire.

La presse argentine endeuillée

Une semaine après la mort d’une jeune journaliste argentine dans un accident de la circulation à Sao Paolo, un autre reporter argentin est mort sur les routes, en marge du Mondial brésilien.
Jorge Luis Lopez, journaliste sportif de 38 ans, devait couvrir la demi-finale de l’Argentine à Sao Paolo. Il est mort mardi soir, alors qu’il se trouvait dans un taxi, qui a été percuté par un véhicule volé. Ses occupants tentaient, semble-t-il, d‘échapper à la police. Le reporter est mort sur le coup. Il travaillait notamment pour les journaux Olé et As et pour une station de radio.

Incidents limités après la défaite de la Seleçao

La défaite incroyable de la Seleçao mardi soir a entraîné des incidents limités dans les villes brésiliennes. A Sao Paolo, une vingtaine de bus ont été incendiés et un magasin d‘électro-ménager pillé. La police n’a toutefois pas confirmé que ces incidents étaient liés directement à la défaite de la Seleçao. La plupart des véhicules brûlés étaient entreposés dans un garage, situé dans un quartier sensible de la ville.

A Belo Horizonte, où avait lieu le match, des bagarres ont éclaté autour du stade et dans le centre-ville ; des policiers ont également essuyé des jets de pierres. Une dizaine de personnes ont été interpellées.

Dans l’ensemble, la nuit a toutefois été relativement calme. Beaucoup craignaient des débordements majeurs après l’humiliation subie face à l’Allemagne.

Record de tweets

Le match Brésil-Allemagne a battu un nouveau record sur Twitter : plus de 35 millions de tweets ont en effet été postés durant la rencontre. Et les twittos ont redoublé d’imagination pour illustrer le cauchemar brésilien. Mention spéciale pour le drapeau allemand mangeur du Brésil, le terrain de football pentu, tel qu’ont dû le voir certains joueurs brésiliens, ou encore Angela Merkel en Christ rédempteur, triomphant au-dessus de Rio.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

the-corner

Mondial : l'Allemagne étrille le Brésil et va en finale