DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Tour de France : après Kittel, Greipel


Sport

Tour de France : après Kittel, Greipel

Le sprinteur allemand Andre Greipel remporte la sixième étape du Tour de France.

Le Gorille de Rostock – c’est son surnom – s’avère le plus fort à l’issue des 194 kilomètres entre Arras et Reims via le Chemin des Dames, lieu de batailles sanglantes durant la Première Guerre Mondiale.

Jamais l’avance des quatre fuyards – Arnaud Gérard, Jérome Pineau, Tom Leezer et Luis Angel Maté – n’excède les quatre minutes.

L’Espagnol de la Cofidis, dernier rescapé de cette longue échappée, est repris à un peu plus de 10 kilomètres de l’arrivée.

Le rythme imposé par les Omega-Pharma-Quick-Step et le vent de côté scindent le peloton en plusieurs morceaux, condamnant Marcel Kittel, déjà vainqueur de trois étapes depuis le départ de Leeds.

Débarrassé de son encombrant compatriote, le champion d’Allemagne fait parler sa puissance dans la dernière ligne droite.

Il devance largement le Norvégien Alexander Kristoff et le Français Samuel Dumoulin.

En quatre participations, c’est la sixième étape qu’Andre Greipel s’adjuge sur les routes de la Grande Boucle.

La septième, c’est peut-être pour ce vendredi, même si deux côtes de quatrième catégorie sont placées dans les 20 kilomètres précédant l’arrivée à Nancy.

Pas de quoi inquiéter le porteur du maillot jaune, l’Italien Vincenzo Nibali.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Tour de France : un requin en jaune