DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Massacre de Srebrenica : 19 ans après, 175 victimes sont portées en terre


Bosnie-Herzégovine

Massacre de Srebrenica : 19 ans après, 175 victimes sont portées en terre

A l’occasion du 19ème anniversaire du massacre de Srebrenica, la Bosnie va porter en terre aujourd’hui 175 corps identifiés cette année. Ils rejoindront les 6.066 victimes enterrées à ce jour au cimetière de Potocari.

L’an dernier encore, Fatima Efendic ignorait où se trouvait son fils. “ Je suis heureuse qu’on l’ait retrouvé. J’ai rêvé de lui la nuit dernière. Je le cherchais. Je l’ai trouvé sur le toit d’une maison, je l’ai pris sur mes genoux. Mes voeux et mon rêve se sont réalisés. Je viens juste de le prendre sur mes genoux,” dit-elle en étouffant un sanglot.

Les familles de plus de 500 victimes ont cependant refusé d’enterrer les dépouilles partielles des leurs. Pour masquer leur crime, les Serbes ont en effet mélangé et disséminé les restes humains au bulldozer sur des kilomètres. Seuls des tests ADN permettent d’identifier les ossements. Un travail de titan assuré par la Commission internationale pour les personnes disparues, une organisation mise en place à l’origine par le G7 pour soutenir les accords de paix de Dayton, mais qui intervient désormais dans le monde entier pour identifier les victimes de catastrophes ou de conflits.

“ D’après nos estimations, environ un millier de personnes sont toujours portées disparues. Mais en plus de ce millier de personnes, des milliers d’ossements supplémentaires, de morceaux de squelettes seront mis au jour et correspondront probablement à des dépouilles partielles qui se trouvent à la morgue. Donc c’est extrêmement complexe,” explique Kathryne Bomberger, directrice générale de la ICMP.

Des milliers de personnes ont participé à une marche de la paix de trois jours jusqu‘à Srebrenica en mémoire des quelques 8.000 hommes et adolescents musulmans massacrés en juillet 1995 par les forces serbes de Bosnie, sur ordre du général Ratko Mladic.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Kiev augmente sa production de véhicules blindés