DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

USA : "no comment" sur l'expulsion du chef espion de la CIA à Berlin

Vous lisez:

USA : "no comment" sur l'expulsion du chef espion de la CIA à Berlin

Taille du texte Aa Aa

Les relations entre Berlin et Washington sont au plus bas après l’expulsion du chef des services secrets en Allemagne. Cette décision est le point culminant d’un différend diplomatique de plusieurs mois, non résolu, sur les méthodes de surveillance employées par les Etats-Unis. Sur le fond de l’affaire, la Maison Blanche n’a fait aucun commentaire, officiellement pour ne pas mettre en danger ses agents de renseignement.

“Je répéterai simplement que notre relation avec l’Allemagne est extrêmement importante. Nous coopérons dans de nombreux domaines. Il y a certainement d’autres sujets à propos desquels nous pouvons être en désaccord, mais le propre d’une relation forte, c’est de pouvoir s’entendre et de relever ces défis” a déclaré Jen Psaki, la porte-parole du département d’Etat.

En octobre dernier, grâce aux révélations d’Edward Snowden, le magazine Der Spiegel avait révélé que l’Agence Nationale de Sécurité américaine avait espionné pendant des années le téléphone d’Angela Merkel.

Barack Obama avait par la suite adopté une directive préconisant plus de transparence dans les pratiques des agences de renseignement, une réforme à l‘époque jugée cosmétique par beaucoup

“C’est une question de bon sens : espionner ses alliés est une perte d‘énergie” a quant à elle réagi Angela Merkel

L’expulsion du chef espion américain intervient après la découverte de deux cas possibles d’espionnage d’agents allemands pour le compte de Washington. Un agent double aurait fourni à la CIA des informations émanant justement de la commission d’enquête sur l’espionnage américain.