DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le bilan des frappes israéliennes dans la bande de Gaza s'alourdit


Gaza

Le bilan des frappes israéliennes dans la bande de Gaza s'alourdit

Un court sifflement et une explosion aussi soudaine que destructrice. Voilà la menace qui pèse à chaque instant sur les près de deux millions d’habitants de la bande de Gaza. Comme en témoigne la frappe filmée par la caméra de l’agence de presse APTN à Khan Younès, dans le sud de l’enclave palestinienne, Israël ne relâche pas l’intensité de son opération militaire pour faire cesser les tirs de roquettes vers son territoire.

Depuis mardi, au moins 126 Palestiniens ont péri et plus de 900 autres ont été blessés. La majorité sont des civils, victimes collatérales de ce bras de fer entre l’armée israélienne et le Hamas.

“Est-ce que je suis une terroriste ? Est-ce que je fabrique des roquettes et des armes ?” interroge, en colère, une Palestinienne assise sur les ruines de sa maison, à Rafah.

Cette guerre se déroule également sur le terrain de la communication. Israël répète que les plus de mille raids lancés ont uniquement visé des cibles liées aux activités du Hamas et d’autres organisations comme le Jihad islamique.

Sur le terrain, les choses ne sont pas si simples. Certains se demandent par exemple quelle valeur stratégique avait le centre d’accueil pour handicapés de Beit Lahiya, dans le nord de la bande de Gaza, touché par un obus de char israélien. Une frappe qui a fait deux morts et quatre blessés dont deux enfants.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Mort d'une figure du punk rock américain, Tommy Ramone