DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gaza : la diplomatie appelée en renfort pour imposer un cessez-le-feu

Vous lisez:

Gaza : la diplomatie appelée en renfort pour imposer un cessez-le-feu

Taille du texte Aa Aa

Le président palestinien, Mahmoud Abbas, compte sur la communauté internationale pour imposer à Israël de mettre fin aux bombardements sur la bande de Gaza. Et éviter une intervention terrestre qui semble de plus en plus proche. Il l’a fait savoir dans une lettre remise dimanche au coordinateur de l’ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry, et adressée au secrétaire général, Ban Ki-Moon. “Nous demandons la protection internationale des territoires palestiniens et du peuple palestinien, a-t-il détaillé. Israël a dépassé toutes les limites et il faut arrêter ses agressions.”

Le sujet a aussi été évoqué à Vienne (Autriche), en marge de la réunion sur le nucléaire iranien. Plusieurs ministres des Affaires étrangères, dont le français Laurent Fabius, ont rappelé leur exigence.
“A Gaza comme en Israël, la priorité absolue, c’est le cessez-le-feu, a-t-il déclaré. Dans ce contexte d’escalade absolument désastreuse, la France demande, comme le Conseil de sécurité de l’ONU, le retour à la trêve de 2012.”

Dimanche, des manifestations en soutien au peuple palestinien se sont multipliées à travers le monde. Par exemple à Sydney (Australie) et à Paris (France). Ou encore au Caire (Egypte). Ce rassemblement s’est tenu avec l’accord implicite du gouvernement, puisqu’aucune autorisation n’avait été demandée alors qu’une telle requête est désormais obligatoire. A Jalalabad (Afghanistan), des drapeaux israéliens ont été brûlés…