DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Moscou accuse Kiev d'agression sur son territoire


Ukraine

Moscou accuse Kiev d'agression sur son territoire

La Russie accuse l’Ukraine d’agression sur son territoire. Selon Moscou, l’artillerie de Kiev aurait tiré de l’autre côté de la frontière, tuant un civil. C’est la première fois depuis le début du conflit que la Russie fait état de victimes sur son territoire.

Kiev rejette toute responsabilité et met en cause les séparatistes qui voudraient à pousser Moscou à intervenir.

“Il y a beaucoup d’exemples de terroristes menant des tirs de provocation, y compris en territoire russe, et qui ensuite accusent les forces ukrainiennes” affirme Andriy Lysenko le porte-parole du conseil de sécurité nationale et de défense ukrainien.

Les séparatistes prorusses ont nié ces accusations. Le Kremlin a affirmé que cette “agression” ne pouvait rester sans réponse. A Kiev, le président a de son côté accusé les forces russes d’avoir franchi la frontière et d’avoir attaqué les soldats ukrainiens.

Côté russe, une habitante du village raconte: “Quand il y a eu la première explosion, j‘étais assise sur le lit et je me suis demandé `qu’est-ce que c’est que ça?´ J‘étais effrayée, et apparemment la deuxième explosion m’a touché” dit-elle.

Ce week-end, les accrochages ont continué dans l’est de l’Ukraine, où des avions de l’armée ont mené des raids contre des positions des insurgés.

Sept militaires et 18 civils ont été tués dans des fusillades et des bombardements autour de Donetsk et Louhansk, les deux bastions des séparatistes pro-russes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Slovénie : le centre gauche remporte les législatives