DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Vidéo impressionnante d'un bombardement "knock on the roof" à Gaza

Alors que les sirènes d’alerte continuent de retentir à travers tout Israël depuis ce matin, un débat est en cours sur les réseaux sociaux et le web. En cause, la vidéo ci-dessus postée par l’agence de presse Wataniya basée à Gaza.

On y voit une première bombe bruyante mais se voulant non létale toucher un immeuble, puis quelques minutes plus tard, deux bombes larguées par un F16 s’abattre et détruire le bâtiment.

La vidéo, reprise par de nombreux médias, n’a pas encore entièrement authentifiée.
Le temps entre la frappe d’avertissement et le bombardement à proprement parler est, selon la légende même de la vidéo de 15mn environ. La vidéo a été éditée comme le changement de luminosité à 1:15 le montre.

Cette technique appelée “roof knocking” ou “knock on the roof” – que l’on peut traduire “frapper sur le toit avant de…” bombarder – est régulièrement utilisée par l’armée israélienne. Elle permettrait, selon elle, de limiter le nombre de victimes en permettant aux habitants de s’enfuir.
Mais elle est très critiquée comme ne laissant pas aux personnes assez de temps pour fuir.

Philip Luther, directeur d’Amnesty International au Moyen-Orient et Afrique du Nord, dénonce cette pratique dans un communiqué daté du 11 juillet : “Tirer un missile sur un bâtiment civil ne peut en aucun cas constituer un ‘avertissement’ efficace. Amnesty International a dénombré plusieurs cas où des civils ont été tués ou blessés lors de frappes similaires durant des opérations militaires israéliennes précédentes dans la Bande de Gaza.”

Cette pratique est considérée comme d’autant plus dangereuse par certains que le Hamas est accusé de régulièrement faire monter des civils sur les toits en tant que bouclier humain. Ron Prosor, ambassadeur israélien aux Nations unies l’a encore rappelé samedi 10 juillet lors d’une intervention devant le Conseil de Sécurité : “ Ils commettent deux crimes de guerre à la fois : ils visent des civils israéliens en se cachant derrière des civils palestiniens.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La situation entre Gaza et Israël au septième jour des opérations de Tsahal