DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Etats-Unis : concentration dans le secteur du tabac


entreprises

Etats-Unis : concentration dans le secteur du tabac

Le cigarettier Reynolds American va racheter son concurrent Lorillard pour 27,4 milliards de dollars, soit 20 milliards d’euros, dette comprise en actions et numéraire. Le fabricant des Camel et Pall Mall met ainsi la main sur le spécialiste des cigarettes mentholées Newport et Kent.

Ce rapprochement entre Reynolds, numéro deux américain du secteur avec 24,7 % de parts de marché Outre-Atlantique, et Lorillard, numéro trois avec 12,2 % du marché, permettra à la nouvelle entité de résister face au numéro un, Altria, comprenez Marlboro, dont la part de marché frôle les 46 %.

La nouvel ensemble aura un chiffre d’affaires annuel d’environ 11 milliards de dollars, avec un bénéfice opérationnel autour de 5 milliards. Le principal actionnaire de Reynolds, British American Tobacco, achètera de nouvelles actions pour maintenir sa part à 42% dans le groupe. Les actionnaires de Lorillard détiendront quant à eux 15% du capital.

Pour satisfaire aux règles anti-trust, parallèlement à l’acquisition de Lorillard, Reynolds cédera plusieurs de ses marques phare dont Kool, Salem et Winston ainsi que ses cigarettes électroniques Blu eCigs au Britannique Imperial Tobacco pour 7,1 milliards de dollars, soit plus de 5 milliards d’euros.

Il conservera en revanche ses cigarettes électroniques VUSE, véritable relais de croissance dans un pays où les ventes de tabac s’effritent de 4% par an alors que de plus en plus de fumeurs cherchent à se sevrer. Les Etats-Unis restent néanmoins le deuxième plus grand marché de la cigarette au monde, derrière la Chine.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

Allemagne : le cartel de la saucisse à l'amende