DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les Bricks veulent afficher leur indépendance


Brésil

Les Bricks veulent afficher leur indépendance

Les grandes puissances émergentes des Brics veulent placer leur 6 ème sommet annuel au Brésil sous le signe de l’indépendance face à l’hégémonie occidentale.

A Fortaleza ce mardi et à Brasilia ce mercredi, le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud comptent poser la première pierre d’un système financier alternatif aux institutions de Breton Woods, car ils considèrent que la Banque Mondiale et le FMI ne répondent pas à leurs besoins et qu’ils y sont sous-représentés.

Pour financer leurs énormes besoins de travaux d’infrastructrures, les Brics vont doter leur banque de dévelopement d’un capital initial de 50 milliards de dollars, chaque pays y contribuera avec le même montant.

Et pour faire face à d‘éventuelles crises monétaires, les Brics auront leur propre fonds de réserves doté de 100 milliards de dollars, dont 41 milliards apportés par la Chine,18 milliards par la Russie, l’Inde et le Brésil respectivement, et 5milliards par l’Afrique du Sud.

Or, tout n’est pas fixé : il n’y a pas d’unanimité sur Shanghai comme siège de la banque, et le président chinois Xi Jinping a dû rassurer les partenaires qui craignent que la Chine puisse détourner la banque pour servir ses propres intérêts.

Car le géant asiatique ne cesse de monter en puissance, alors que les économies russe et brésilienne, notamment, sont en perte de vitesse, elles ne prévoient que 1 % de croissance cette année.

Or, dans l’ensemble, les Brics représentent 40 % de la population mondiale et leur PIB reste important selon l’analyste Cui Li : “en tant que plus grands marchés émergents, ils vont rester très importants. Ces dernières années, les BRICS ont contribué encore à près de la moitié de la croissance mondiale, c’est beaucoup. Ce sont donc des entités très importantes.”

Le sommet des Brics prend aussi à contrepied l’isolement de la Russie par les Occidentaux. Pour le président russe Vladimir Poutine, c’est le retour sur la scène internationale depuis son éviction du G8, en raison de l’annexion de la Crimée et de la crise ukrainienne. Les Brics font ainsi une démonstration de la diplomatie multipolaire défendue par les pays émergents.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Déraillement à Moscou : plus de 20 morts dans le métro