DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Violences en Libye : l'aide militaire internationale envisagée

Vous lisez:

Violences en Libye : l'aide militaire internationale envisagée

Taille du texte Aa Aa

La Libye, débordée par la violence, envisage de demander l’aide de forces internationales. L’aéroport de Tripoli a été hier soir la cible d’une pluie de roquettes. Le site est le théâtre depuis des mois d’une lutte pour son contrôle. Dimanche l’aéroport a été fermé pour trois jours après des affrontements violents entre milices islamistes venues de Misrata, cherchant à en chasser leurs rivaux de la ville de Zenten, qui le contrôlent depuis 2011.

Ahmed Lamin, porte-parole du gouvernement, explique que “le gouvernement étudie la possibilité d’un appel à l’aide militaire internationale pour rétablir la sécurité et aider le gouvernement à imposer son autorité, mais aussi reconstruire ses institutions, notamment armée et police.” Les bombardements auraient détruit 90% des avions. L’aéroport international de Misrata est lui aussi fermé : la Libye se trouve donc quasiment coupée du monde. Une raison qui a poussé l’ONU à évacuer son personnel du pays.