DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Kibboutz Nirim dans la ligne de mire des roquettes du Hamas


Israël

Le Kibboutz Nirim dans la ligne de mire des roquettes du Hamas

A seulement deux kilomètres de Gaza, le Kibboutz Nirim est aux avant-postes du conflit entre le Hamas et l’armée israélienne.

Une quinzaine de roquettes Qassam sont tombées ici ces derniers jours. Le Kibboutz qui accueille en temps normal 350 résidents est aujourd’hui presque désert. Seules quelques familles y vivent encore, dans la crainte.

Notre envoyée spéciale, Valérie Gauriat est allée à leur rencontre : “ici, c’est la plaque tournante du kibboutz, le centre du kibboutz. Ce que vous voyez derrière moi, c’est un trou formé par la chute d’une roquette Qassam, le jour où il y en a eu quatre. Toutes les familles qui avaient des enfants ont quitté le kibboutz. Nous avons un bus et tous ceux qui le souhaitent peuvent partir et se rendre dans un autre kibboutz qui peut nous accueillir dans le centre du pays”, explique Adele Raemer qui habite dans le kibboutz de Nirim.

A l’intérieur, notre reporter s’entretient avec Silvina Olicki. Elle est argentine, elle vit ici depuis 14 ans avec son fils. Alors que Valérie s’entretient avec eux, notamment de ce qu’il faut faire en cas d’alerte… la réalité les rattrape… la sirène d’alerte retentie. Il faut immédiatement se mettre à l’abri face à la menace des roquettes du Hamas.

“Dans les villages israéliens proches de Gaza, le temps reste suspendu au rythme des alertes rouges qui continuent à retentir. Tous ici savent que faute d’accord durable, tout espoir de cessez le feu, ne sera qu’un feu de paille”, explique notre envoyée spéciale en Israël, Valérie Gauriat.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Israël durcit le ton et ses raids aériens