DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

A Sdérot, on se souvient du temps de l'amitié avec Gaza


Israël

A Sdérot, on se souvient du temps de l'amitié avec Gaza

En Israël, non loin de la bande de Gaza, les pompiers éteignent un incendie, vite maîtrisé, résultat de la chute d’une roquette, ou d’un débris de roquette palestinienne.

Sdérot est la ville israélienne la plus exposée aux projectiles du Hamas. Située à un kilomètre de la bande de Gaza, elle a reçu plus de 10.000 roquettes depuis 2001.

Des abris ont été construits à tous les coins de rue et pour les employés du centre de surveillance et de sécurité, c’est un travail à temps plein.

Pourtant, certains se souviennent de temps plus paisibles :

“Quand j‘étais petit, la frontière entre Sderot et Gaza était ouverte. J’ai acheté mon premier vélo à Gaza ! les gens de Gaza venaient ici pour travailler, il y avait beaucoup d’amitié. Nous à Sderot, et les vieux ici, savons que cette réalité peut exister”.

De la collline de Cobi, toujours côté israélien, on a une vue générale sur la bande de Gaza. Depuis le début de cette nouvelle crise, de jeunes Israéliens viennent observer tous les soirs ce spectacle de guerre :

“On est venus ici pour voir le système Dôme de Fer intercepter les roquettes. On veut vivre en paix avec eux mais nous voulons que ces roquettes cessent et que les citoyens arrêtent de souffrir”.

Au niveau diplomatique, les efforts internationaux s’intensifient. Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, doit se rendre ce vendredi en Egypte et en Israël pour faire avancer le dialogue.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Après la trêve humanitaire, les bombardements d'Israël ont repris sur Gaza