DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les Gazaouis se précipitent à la banque pendant la trêve


Gaza

Les Gazaouis se précipitent à la banque pendant la trêve

Profiter au mieux de ces cinq heures de cessez-le-feu, pour regoûter à un semblant de vie normale, mais dans l’urgence. Des centaines de Gazaouis se sont précipités dans les banques pour retirer de l’argent. Dans le quartier de Rimal, à Gaza City, la file d’attente s’allonge : les banques étaient fermées depuis le début de l’offensive.

“Pendant 10 jours nous avons été prisonniers de nos maisons à cause de l’offensive, maintenant nous devons bouger, dit Zakariya, un habitant de Gaza. Il y a beaucoup de gens qui vont à la banque mais il n’y a pas assez d’argent, les employés n’ont pas eu leurs salaires alors les gens sont sous pression. On espère que ça va s’arranger.”

Les rues sont à nouveau pleines, et le marché retrouve son effervescence habituelle. L’occasion de faire le plein de provisions, mais aussi de commenter les évènements des derniers jours. Le temps d’une discussion animée, la trêve est déjà terminée.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Poutine furieux et menaçant après les nouvelles sanctions américaines