DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vol MH17 : les corps des victimes bientôt transportés aux Pays-Bas

Vous lisez:

Vol MH17 : les corps des victimes bientôt transportés aux Pays-Bas

Taille du texte Aa Aa

Les autorités ukrainiennes perdent patience. “Le président russe doit comprendre que maintenant, ça suffit !” s’est emporté le Premier ministre ukrainien ce lundi. “Il ne fait aucun doute que le Boeing 777 de la Malaysia Airlines a été abattu, très probablement par un missile sol-air Buk-M1 (guidé par radar)”, a précisé Arseni Iatseniouk. “Il est évident que ce missile ne pouvait pas être tiré par des terroristes pro-russes en état d’ivresse”, a-t-il poursuivi. On le sent bien à travers ces propos, la “guerre verbale” est loin de se calmer. Plusieurs journaux russes pro-Kremlin accusent d’ailleurs les pays occidentaux de tirer des conclusions hâtives en rejetant la faute de la catastrophe aérienne sur la Russie. Recherchant l’apaisement, en tout cas de manière officielle, Vladimir Poutine a demandé qu’un accès sécurisé sur le site de la tragédie soit garanti aux experts internationaux.

Trois membres d’une équipe néerlandaise d’identification des victimes de catastrophes sont justement arrivés sur place. C’est à la gare de Torez, zone tenue par les séparatistes dans l’est de l’Ukraine, que les corps des victimes de la destruction du vol MH17 étaient entreposés dans des wagons réfrigérés. Le train transportant ces dépouilles a rejoint la ville de Kharkiv, toujours dans l’est. Les responsables ukrainiens se disent prêts à confier la conduite de l’enquête aux puissances occidentales, notamment aux Pays-Bas qui sont directement touchés et fortement éprouvés. Les deux tiers des 298 victimes sont néerlandaises. Le conflit, qui a repris sur le terrain, ne fait que compliquer un peu plus la situation. Des combats entre l’armée ukrainienne et des milices pro-russes se déroulent près de la gare centrale de la grande ville de Donetsk.