DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le bilan de l'opération israélienne à Gaza dépasse les 300 morts


Gaza

Le bilan de l'opération israélienne à Gaza dépasse les 300 morts

Ban Ki-moon est attendu aujourd’hui au Proche-Orient, alors que les bombardements et l’opération terrestre se poursuivent dans la bande de Gaza. Le secrétaire général de l’ONU a exhorté Israël à faire beaucoup plus pour faire cesser les pertes civiles. Environ 300 personnes sont mortes dans l’enclave palestinienne depuis le début de l’opération le 8 juillet.

Depuis le début de l’opération terrestre, 135 roquettes ont été tirées en direction d’Israël, sans faire de victimes. Les Nations Unies ont condamné ces tirs en provenance de la bande de Gaza, mais elles s’inquiètent de la “lourde riposte” militaire israélienne.

“Cette agression sauvage israélienne est injustifiable. Il ne s’agit pas de légitime défense – c’est une agression militaire vengeresse planifiée et perpétrée par un pouvoir occupant contre la population civile sous occupation” a déclaré Riyad Mansour, l’ambassadeur palestinien à l’ONU.

L’ambassadeur palestinien a menacé de saisir la justice internationale si le Conseil de Sécurité n’agissait pas pour protéger les civils palestiniens.

“Chaque missile constitue un crime contre l’humanité, qu’il atteigne ou non sa cible, parce qu’il est dirigé contre des cibles civiles” estime quant à lui Ron Prosor, l’ambassadeur israélien à l’ONU.

Dix tunnels comme celui-ci auraient été découverts au premier jour de l’offensive terrestre. Ils relieraient la bande de Gaza à Israël, et permettraient aux groupes armés palestiniens de s’infiltrer sur le territoire de l’Etat hébreu. Benjamin Netanyahu a donné l’ordre de les détruire.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Vol MH 17 : les inspecteurs de l'OSCE sur les lieux du crash