DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Tsahal : " Les incidents mortels pour les civils restent minoritaires"


Gaza

Tsahal : " Les incidents mortels pour les civils restent minoritaires"

Détruire les tunnels et l’arsenal du Hamas est pour l’armée israélienne un travail qui peut prendre du temps. Le capitaine Eytan Buchman, porte-parole de Tsahal qu’a rencontré notre envoyée spéciale Valérie Gauriat, estime que 50 % au moins du stock du Hamas en rockets a déjà été utilisé ou visé par les forces israéliennes.

“ Cette intervention n’est pas dictée par le temps, affirme Eytan Buchman. Ce n’est pas une question de jours, de semaines, il s’agit d’une mission. Le gouvernement nous a fixé une mission pour stopper les attaques terroristes, pour faire cesser les tirs de roquettes et protéger les Israéliens. Nous serons sur le terrain aussi longtemps que nécessaire.”

Alors que le bilan de l’opération “Bordure protectrice” se compte déjà en centaines de morts côté palestinien, sans compter plus de 2 000 blessés, le porte-parole de l’armée israélienne estime que si couloir humanitaire il doit y avoir, cela dépendra du gouvernement qui aura à négocier une telle mesure.

“ Il y aura des erreurs, dit encore Eytan Buchman. C’est une opération sur une zone urbaine, nous avons atteint plus de 2000 cibles et les incidents mortels pour les civils restent pour l’heure très minoritaires. Et puis, nous tenons le Hamas pour responsable de ces morts. Ils nous dictent nos lieux d’intervention. Nous avons le droit et même l’obligation de protéger nos civils et c’est ce que nous ferons.”

“Même si l’armée israélienne devait atteindre son objectif de destruction des tunnels, cela ne semble pas pouvoir venir à bout de la détermination du Hamas, rapporte notre envoyée spéciale Valérie Gauriat. Et rien ne garantit que la diplomatie internationale parviendra ce week-end à freiner un processus dont les civils sont les premières victimes.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Vol MH17: ambiance toujours pesante à l'aéroport d'Amsterdam