DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Irak : les derniers chrétiens ont déserté Mossoul


Irak

Irak : les derniers chrétiens ont déserté Mossoul

En Irak, la communauté chrétienne de Mossoul a fui la ville, cédant à l’ultimatum des djihadistes. Elle avait le choix entre fuir avant samedi midi, se convertir à l’Islam ou accepter de s’acquitter d’un impôt réservé aux non-musulmans, et vivre sous la menace des extrémistes.

Les djihadistes de l’Etat islamique contrôlent le Nord-Ouest de l’Irak et une partie de la Syrie.

Il y a dix ans, on comptait des dizaines de milliers de Chrétiens à Mossoul. Avant l’arrivée des islamistes il y a un mois, ils n‘étaient déjà plus que 5000. Envrion 200 sont restés depuis.

“Nous faisons appel aux Nations Unies, à la communauté internationale, aux Etats-Unis et à l’Union Européenne pour qu’ils interviennent sur le terrain, pas pour avoir du soutien moral avec des discours et des conférences. Nous voulons un vrai soutien sur le terrain, une intervention militaire pour résoudre ce problème dont le pays souffre. Nous voulons qu’ils soutiennent les forces de sécurité irakiennes et l’armée” affirme Joseph Francis, prêtre anglican de Bagdad.

L’exode des derniers Chrétiens de Mossoul a commencé dès l’arrivée des djihadistes. Certains se sont installés dans des villages alentours, où ils ont de la famille, voire au Kurdistan, comme ici à Al Qoush.

Ceux qui étaient restés à Mossoul sont ceux qui étaient trop vieux ou trop malades pour s’enfuir.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Vol MH17: les Pays-Bas veulent avant tout récupérer les dépuilles des Néerlandais