This content is not available in your region

L’offensive de Broussilov

Access to the comments Discussion
Par Euronews
L’offensive de Broussilov

4 juin 1916

Alors que la bataille de Verdun commence à s’enliser, la France demande à ses alliés de lancer des offensives afin de détourner les forces allemandes de ce front harassant. En mars 1916, les Britanniques sont en pleine préparation de la bataille de la Somme ; les Russes réagissent plus rapidement et lancent une attaque dévastatrice au lac de Narocz. Les Russes y perdent près de 100 000 hommes.

Malgré cet échec, les Russes planifient rapidement une nouvelle attaque dans la région nord du front de l’Est, près de Vilna. Lors de ces préparatifs, le commandant russe Alexei Broussilov suggère de recourir à l’armée du sud-ouest pour lancer une attaque. Les autres généraux n’y croient pas trop mais considèrent qu’elle permettrait au moins de faire diversion.

Le 4 Juin, les hommes du commandant Broussilov bombardent les premières lignes austro-hongroises, détruisant la supériorité numérique de ces derniers. Pendant deux jours, les troupes russes progressent rapidement, avançant de 75 km sur un front de 20 kilomètres. Les Austro-Hongrois perdent 130 000 hommes dans cette attaque-éclair et 200 000 sont faits prisonniers.

Voyant la situation se détériorer, le commandant autrichien Conrad von Hotzendorff demande des renforts à son homologue allemand. Il explique qu’ils sont confrontés à “la plus grande crise de cette guerre”. Quatre divisions allemandes basées à l’ouest sont apprêtées pour venir en aide à leurs alliés austro-hongrois, forçant les Allemands à abandonner leurs futurs plans d’assaut sur le front ouest.

Malgré leur réussite initiale, les hommes du commandant Broussilov se retrouvent peu à peu à court de ressources et atteignent un point de non-retour en septembre. L’opération se termine le 20 Septembre. L’attaque-surprise a coûté un million et demi d’hommes aux Austro-Hongrois, dont 400 000 faits prisonniers.