Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Bataille de Ctésiphon

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Bataille de Ctésiphon

<p><h3>22 novembre 1915</h3></p> <p>Depuis 1914, des troupes britanniques ont été déployées sur le sol de l’actuel Irak, en prévision d’affrontements avec les forces ottomanes. Le principal objectif est de défendre les réserves de pétrole. Mais la prise de Bagdad, l’une des plus grandes villes islamiques du monde, est également considérée comme un parfait outil de propagande. </p> <p>Les troupes alliées, composées principalement de soldats indiens et australiens, remportent une première série de succès et occupent la province de Bassorah. Cependant, le haut commandement ordonne une offensive en direction de Bagdad. Cette décision plonge le commandant des troupes britanniques sur place, Charles Townshend, dans le doute. </p> <p>Le 22 novembre, les Alliées commencent leur offensive contre les Ottomans près de l’ancienne ville de Ctésiphon. Les armées se font face et la bataille éclate. Un nouveau front s’ouvre : la campagne de Mésopotamie. D’âpres combats sont livrés. Le 23 novembre, pratiquement 40% des troupes britanniques périssent lors d’une contre-attaque ottomane. Mais le bilan est encore plus lourd pour la Sublime Porte, soit le double de victimes. Mais, contrairement aux pays de l’Entente, les Ottomans peuvent compter sur l’arrivée rapide de renforts. </p> <p>Townshend et ses hommes battent en retraite et se retirent vers la ville de Kut. Moins de deux semaines plus tard, les Ottomans commencent le siège de la ville. Un siège qui va durer cinq mois. Des renforts tentent d’aider les assiégés. Mais ils essuient une série d’échecs. Townshend finit par se rendre avec 10 000 hommes. C’est à l’époque l’une des plus grandes capitulations de l’histoire de la Grande-Bretagne.</p>