DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bien dormir en quelques règles simples


science

Bien dormir en quelques règles simples

En partenariat avec

Près du tiers de la population dans l’Union européenne se plaint d’un trouble du sommeil, et particulièrement d’insomnie, mais seules 20 % de ces personnes sont correctement prises en charge. L’insatisfaction par rapport à la qualité du sommeil s’aggrave avec l’âge, atteignant la moitié des personnes après 65 ans.

Claudio Rocco, Euronews :
“Pour mieux comprendre les nouveaux développements de cette question, nous sommes venus ici au Centre hospitalier du Vinatier à Lyon et plus précisément dans son Département du sommeil.”

Rencontre avec le docteur Alain Nicolas, psychiatre, qui, depuis 1991, s’occupe exclusivement des troubles du sommeil. On lui a d’abord demandé si les problèmes du sommeil ont effectivement augmenté ces derniers temps ou simplement si on en a plus conscience.

Alain Nicolas :
“On a une prise de conscience plus importante du fait du développement de la médecine du sommeil dans les 30-40 dernières années, surtout en Europe. Mais en plus, on a effectivement plus de plaintes de sommeil, mais surtout plus de troubles du sommeil en général, parce que, effectivement, on va avoir – notamment dans le domaine de l’insomnie – une plus grosse pression qui est faite sur le sommeil de la société en général.”

Claudio Rocco :

“Quel est l’impact des nouvelles technologies sur ce problème ?”

Alain Nicolas :
“Dans les nouvelles technologies, le plus important c’est l’apparition d‘écrans avec des LED généralement, qui donnent une lumière assez bleue et cette lumière a un impact très important sur l’horloge biologique. Elle va avoir tendance à décaler les horaires de coucher et donc les horaires de lever aussi. Ça a un impact sur l’ensemble de la population, mais surtout sur la population la plus jeune, chez les adolescents avec des gens qui vont se coucher de plus en plus tard.”

Claudio Rocco :

“Dans la société rurale les gens suivaient le rythme du soleil. Aujourd’hui, tout a changé. Quel est l’impact sur le sommeil ?”

Alain Nicolas :
“L’espèce humaine s’est adaptée à l’alternance jour/nuit. Que ce soit au niveau du jour, au niveau des saisons et effectivement c‘était ce qui était je dirais le moins mal. Nous, on dit souvent que c’est Edison qui est la personne la plus néfaste pour le sommeil, parce qu’en inventant la lumière électrique il a supprimé la nuit. Et en supprimant la nuit, on va avoir la possibilité de travailler ou même d’avoir des loisirs 24h/24. Et tout ça c’est toujours au détriment du sommeil.”

Pour mieux traiter les problèmes de sommeil de chaque patient, les médecins collent des électrodes sur leur crane pour analyser l’activité cérébrale, les mouvements oculaires et l’activité des muscles du menton. On peut ainsi détecter parfois plusieurs réveils pendant la nuit et des apnées du sommeil. Tout le monde a pourtant la possibilité de suivre des règles simples pour mieux dormir.

Alain Nicolas :
“Il faut trouver un lieu clos, tranquille, ou on peut se sentir en sécurité pour dormir ou on va pouvoir se relaxer pour pouvoir ne penser qu‘à une seule chose : dormir. Deuxièmement, il faut oublier un petit peu l’horloge, le réveil et se concentrer sur son besoin de dormir, sur sa sensation que le sommeil va arriver.”

Claudio Rocco :
“Si quelqu’un se réveille pendant la nuit que doit il faire ?”

Alain Nicolas :
“Le mieux, c’est de se lever et ça peu de gens le font ; ils ont l’impression qu’ils vont se “réactiver”. En fait il faut se lever, aller dans un endroit calme avec une lumière tamisée et lire tranquillement pour penser à autre chose. On lit 5 pages, on finit son article, et à ce moment-là le sommeil commence à revenir et on va se recoucher et on se rendort.”

Claudio Rocco :
“Est-il conseillé d’avoir une télévision dans la chambre ?”
Alain Nicolas :
“Ce qui est important c’est de ne pas avoir la télévision au bout du lit et on se dit “voilà à 20h je vais commencer à me coucher dans le lit et je regarde 3h la télévision et à 23h j’éteins et je vais m’endormir”. Là ça ne marche jamais : ça fait 3h qu’on est en position horizontale, le corps ne comprend pas du tout qu’on l’a empêché de dormir pendant les 3 premières heures et que là il va falloir aller se coucher, et surtout on va avoir baissé la pression de sommeil de façon très importante. En dernier lieu on va avoir augmenté la température du lit, et plus la température du lit est importante, moins on va s’endormir rapidement. Donc pas de télévision dans le lit.”

Il existe 5 règles pour un sommeil serein : l’obscurité, le silence, une température stable et agréable, une chambre confortable et exclusivement consacrée au sommeil, et essayer de se coucher et de se lever à heures régulières. Une règle difficile à suivre, en Europe une personne sur 5 travaille la nuit avec des horaires décalés.

Le choix de la rédaction

Prochain article

science

Grande-Bretagne : dépister l'autisme dès six mois