DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le processus d'identification des corps va commencer le plus rapidement possible

Vous lisez:

Le processus d'identification des corps va commencer le plus rapidement possible

Taille du texte Aa Aa

Iryna Gibert, euronews :
Avec nous en duplex notre correspondante en Ukraine, Maria Korenyuk, envoyée-spéciale à Kharkiv.
Maria, un train spécial provenant de Donetsk est arrivé à Kharkiv, il ramène les corps des victimes du Boeing.
Savez-vous, quand et où aura lieu l’identification des corps ?

Maria Korenyuk, envoyée-spéciale à Kharkiv :
Bonjour, on peut lire sur internet que l’identification des corps pourrait avoir lieu à Kharkiv en Ukraine, et que les proches des victimes pourraient donc se rendre là-bas. Mais nous ne pouvons pas confirmer cette information.

Au contraire, d’après nos sources —parmi les autorités néerlandaises et ukrainiennes—, l’identification aura lieu aux Pays-Bas. Et c’est donc la direction que prendra mercredi le premier avion avec les corps des victimes. Plus tard, six experts ukrainiens se rendront également là-bas pour participer à cette procédure. Alors combien de temps peut prendre cette identification ? On ne sait pas vraiment, quelques jours, quelques semaines, tout dépendra de l‘état des corps.
Mais le plus important, et les autorités néerlandaises et ukrainiennes insistent là-dessus, c’est que le processus d’identification des corps va commencer le plus rapidement possible afin que les experts puissent être sûrs qu’il ne reste plus de corps sur les lieux de la tragédie, car pour le moment, il n’y a pas de certitude sur le fait qu’ils aient tous été récupérés.
Comme, il n’y a pas non plus de certitudes sur le fait que tous les corps seront envoyés aux Pays-Bas.

Iryna Gibert, euronews :
Les boîtes noires ont été transférées aux experts malaisiens. Sur les lieux de la tragédie, il reste les débris de l’avion. Et grâce à ces débris, à l’aide de technologies modernes, il serait possible de reconstruire tous les détails de la frappe du missile, donc que va-t-il se passer avec les débris ?

Maria Korenyuk, envoyée-spéciale
C’est une question qui intéresse en ce moment le monde entier, mais malheureusement, nous n’avons pas pu obtenir de réponse.
Nous ne savons pas non plus où l’expertise des débris aura lieu, en Ukraine où à l‘étranger…
Le vice-Premier ministre ukrainien, Volodymir Groysman, n’a pas de réponse à cette question parce que les autorités n’ont toujours pas accès aux lieux de la tragédie.
Ce territoire est contrôlé par les séparatistes. Voilà pourquoi le pouvoir ukrainien en ce moment attend le soutien de la communauté internationale pour obtenir la permission de ceux qui contrôlent la zone, afin d’accéder au lieu de la tragédie et en examiner chaque centimètre carrés.

Iryna Gibert, euronews : Maria, je vous remercie pour ces éclaircissements.