DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Litvinenko : la Grande-Bretagne ouvre une nouvelle enquête

Vous lisez:

Litvinenko : la Grande-Bretagne ouvre une nouvelle enquête

Taille du texte Aa Aa

Près de huit ans après la mort de Alexandre Litvinenko, l’ex-espion russe, la Grande-Bretagne ordonne l’ouverture d’une enquête publique. Une décision qui intervient alors que les relations entre Londres et Moscou
sont très tendues par la crise ukrainienne. Cette enquête sur l’empoisonnement au polonium, une substance radioactive, est destinée cette fois à “identifier qui porte la responsabilité de la mort”.
Les deux principaux suspects les voici : Andreï Lougovoï, ex-agent du FSB aujourd’hui député, et l’homme d’affaires Dmitri Kovtoun. C’est avec eux que Litvinenko avait bu un thé à Londres avant de mourir.

Pour la veuve de la victime, cette enquête publique est un maigre soulagement.

 “Je pense que Poutine ne va pas changer sa décision de ne pas extrader, il ne va pas changer la constitution, a déclaré Marina Litvinenko, c’est en Russie que ça se décide.”

Selon sa famille, Litvinenko travaillait pour les services secrets britanniques au moment de sa mort. L’enquête devrait durer jusqu‘à fin 2015, et permettra de se pencher, contrairement à la précédente, sur le rôle de l’Etat russe.