DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Portugal : du bacalao dans la crème solaire

Vous lisez:

Portugal : du bacalao dans la crème solaire

Taille du texte Aa Aa

De la crème solaire à base de poisson… c’est ce sur quoi travaillent actuellement des chercheurs de l‘école supérieure de biotechnologie de Porto au Portugal.

Au risque de tomber dans le cliché facile ils ont développé une protection solaire à base d’arêtes de morue. Ces arêtes sont chauffées à 700 degrés, les matières organiques sont éliminées. Ne reste que de l’hydroxyapatite, un phosphate modifié avec du fer et de l’oxyde de fer qui absorbe les radiations solaires.

Explications par Clara Piccirillo, chercheuse :
“L’hydroxyapatite est un phosphate de calcium, soit la composante principale de nos os. Il contient aussi du fer… »
Les chercheurs ont décidé d’incorporer la poudre d’hydroxyapatite dans la crème. Ils ont constaté que cela donnait une bonne protection sur toute le spectre des UV. Du coup, la protection solaire a reçu un classement de large spectre.

Manuela Pintado, chercheuse : “On a fait des tests sur des personnes sur qui on a appliqué la crème et nous avons constaté qu’il n’y avait pas d’irritation de la peau. Nous avons aussi prouvé que les composant de l’hydroxyapatite, comme le fer, restent après avoir été incorporés dans la crème protectrice.”

Le bacalao un plat emblématique du Portugal aux multiples recettes. Il en compte désormais une de plus.