DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Proche-Orient : impasse diplomatique et pilonnage systématique


Gaza

Proche-Orient : impasse diplomatique et pilonnage systématique

Les scènes se ressemblent chaque nuit à Gaza : inlassablement l’armée israélienne pilonne la ville.

Bilan : des quartiers entiers sont détruits et les secours palestiniens parlent désormais de plus de 630 morts. 3700 personnes sont blessées et 100 000 Palestiniens ont trouvé refuge auprès de l’Onu.

Un palestinien de 32 ans a été tué, par ailleurs, par les forces israéliennes dans un village de Cisjordanie.

A Ramallah, le président palestinien s’est montré offensif.

Mahmoud Abbas a promis de “poursuivre tous ceux qui commettent des crimes contre le peuple palestinien”. Il a également appelé “à des manifestations générales en soutien à Gaza”.

Après un passage au Caire, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon, s’est rendu en Israël pour demander à Benjamin Netanyahou d’arrêter les combats.

Le Premier ministre israélien a préféré justifier l’offensive en détaillant la stratégie du Hamas et en parlant des 1700 impacts de roquettes comptabilisés sur le sol israélien.

Le Hamas exige, lui, la levée du blocus de la bande de Gaza comme préalable à tout cessez-le-feu.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Vol MH17 : de nombreux cadavres encore sur le site du crash