DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Après le crash du MH 17, de nouvelles dépouilles transportés aux Pays-Bas


Pays-bas

Après le crash du MH 17, de nouvelles dépouilles transportés aux Pays-Bas

La base militaire d’Hilversum près d’Amsterdam a été le théâtre hier d’un ballet de corbillards ce jeudi, transportant 74 cercueils. C’est là que l’identification des corps doit avoir lieu. Les avions militaires les transportant avaient atterri un peu plus tôt à Eindhoven, dans le sud des Pays-Bas.

A Kharkiv, dans le nord-est de l’Ukraine, une cérémonie en hommage aux 298 victimes de l’avion de la Malaysia Airlines abattu par un missile il y a une semaine a réuni quelque 300 personnes.

Les experts malaisiens ont semble-t-il pu mener à bien leur travail sur le site de la catastrophe, dans l’est du pays. Ce qui n’est pas le cas de la mission de la police néerlandaise qui reconnaît de grosses difficultés.

“Il y a encore des fous qui sont à l’oeuvre pour nous empêcher d’avoir accès aux dépouilles et aux restes humains, a constaté Jan Tuinder, le chef de la mission néerlandaise. Vous pouvez les appeler terroristes. Pour moi ce sont des criminels, ce qui est à peu près la même chose.”

Des hommes armés auraient notamment enlevé les tentes qui se trouvaient au camp de base de la mission néerlandaise. Les Pays-Bas, l’Australie et l’Ukraine seraient d’ailleurs en train de plancher sur une résolution à déposer à l’ONU pour protéger les enquêteurs et garantir l’intégrité du site.

Au titre des nouvelles encourageantes : des informations ont été extraites avec succès des deux boîtes noires.

Une cérémonie orthodoxe à proximité du site a permis de rassembler des habitants eux aussi sous le choc, une semaine après ce crash autour duquel subsistent tant de zones d’ombre.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Démission surprise du Premier ministre ukrainien