DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Après la trêve, Gaza de nouveau sous les bombardements


Gaza

Après la trêve, Gaza de nouveau sous les bombardements

La trêve aura donc été de courte durée : moins d’une journée. Au 20è jour de l’opération militaire israélienne baptisée “Bordure protectrice”, le bilan des victimes, le plus souvent des civils, s’est encore alourdi.

Par exemple, une maison habitée par une famille chrétienne a été détruite lors d’un raid aérien israélien. Une femme de 75 ans a été tuée. Ses funérailles ont été célébrées le même jour. “La paix pour tous avec des droits pour tous, une sécurité pour tous, une liberté totale, une Palestine libre”, a réclamé le prêtre orthodoxe Alexios.

Au moins dix Palestiniens ont péri à la suite d’attaques aériennes et de tirs d’artillerie. Des dizaines d’autres ont été blessés. Et le travail des secouristes relève parfois de l’impossible. “Il y a encore beaucoup de gens sous les décombres que nous ne pouvons même pas aller chercher, témoigne un secouriste du Croissant rouge. Ils ne nous laissent pas travailler. Hier, ils ont tué l’un de nous dans une ambulance.”

Ce week-end, le bureau du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Gaza a été attaqué par des habitants mécontents de la lenteur des secours.
Et lorsque les blessés sont amenés dans les hôpitaux, souvent, ce sont les moyens médicaux qui manquent.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Israël diffuse des vidéos accusatrices pour le Hamas