DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ebola progresse en Afrique de l'Ouest, l'OMS appelle à la mobilisation


Sierra Leone

Ebola progresse en Afrique de l'Ouest, l'OMS appelle à la mobilisation

L‘épidémie de fièvre Ebola continue de gagner du terrain en Afrique de l’Ouest. Elle s’est déclarée en février dernier en Guinée et, le dernier bilan fourni par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) fait état d’au moins 660 morts dans toutes la région.

Le problème de cette épidémie, c’est qu’il n’existe aucun vaccin. Le virus se transmet par contact direct avec les fluides corporels ou les tissus des personnes ou des animaux infectés. Et le taux de mortalité est très élevé.

Il y a quelques jours, une jeune femme avait été hospitalisée dans la capitale sierra-léonaise. Ses parents, ayant perdu patience, sont venus la récupérer de force. Les autorités ont dû lancer des avis de recherche. La jeune femme a été retrouvée mais elle est morte peu après. Ce que redoutent les responsables sanitaires, c’est que l‘épidémie s‘étende dans la capitale Freetown.

Chris Lane est épidémiologiste à l’OMS. Présent en Sierra Leone, il réclame davantage de moyens : “Ce dont nous avons désespérément besoin, ce sont du personnel médical, des équipements de protection, des médicaments, du matériel hospitalier. Nous sommes face à une véritable urgence. La situation est délicate. On se bat contre une épidémie de grande ampleur, et qui risque d‘être encore plus menaçante si on ne reçoit pas un soutien beaucoup plus large.”

C’est en Guinée que les premiers cas de fièvre hémorragique virale ont été enregistrés au début de l’année. L‘épidémie s’est ensuite propagée au Liberia et à la Sierra Leone.

A présent, l’inquiétude, c’est une possible extension de la maladie au Nigeria, puisqu’un premier décès liée au virus Ebola a été constaté vendredi dernier à Lagos, capitale économique du pays. D’après les autorités nigérianes, il s’agit d’un ressortissant libérien arrivé en avion en provenance du Togo. Les dirigeants assurent avoir placé tous les ports et les aéroports du pays en alerte.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Aïd el-Fitr : Hamid Karzai demande aux Afghans d'avoir "une pensée pour le peuple palestinien"