DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Festival international de Gabala, festival jeune et ambitieux

Vous lisez:

Festival international de Gabala, festival jeune et ambitieux

Taille du texte Aa Aa

Rencontre de jeunes musiciens sur un festival…
“Je m’appelle Murad Abbasov. J’ai 16 ans et j’ai commencé le piano à l‘âge de 5 ans.”
“Je m’appelle Umida Abbasova. J’ai 23 ans et j’ai commencé à apprendre le piano à 7 ans.”

Murad et Umida font partie des 200 musiciens qui participent à la 6ème édition du Festival international Gabala du nom de la ville où il est organisé chaque été en Azerbaïdjan.

Farhad Badalbeyli en assure la direction artistique : “Notre festival présente essentiellement de la musique classique mais aussi du mugham, du jazz, du jazz ethnique et même un ballet. Un des objectifs principaux de ce festival c’est d’attirer le grand public, des familles avec des enfants sont les bienvenus et même si les enfants ne sont pas toujours tranquilles on les accepte parce qu’on veut qu’ils apprécient la bonne musique quand ils sont jeunes.”

Tous les concerts sont gratuits. Au programme de cette édition entre autre; l’orchestre philarmonique national d’Azerbaïdjan, l’orchestre philarmonique de Johannesburg, le brass quintet d’Israël, l’orchestre académique de Vienne…

Jeyran Mahmudova enseigne la musique au conservatoire de Bakou : “Je pense que ce festival joue un rôle important dans l‘éducation musicale des jeunes et des adultes d’ailleurs. Je pense vraiment que la musique classique rend les gens heureux.”

Laura Cid, Euronews : “Le festival de musique international de Gabala est un festival toujours jeune mais ambitieux. Les organisateurs n’excluent pas de l’ouvrir à l’avenir à d’autres genres musicaux…”