DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Pays-Bas renoncent à sécuriser le site du crash du MH17 en Ukraine

Vous lisez:

Les Pays-Bas renoncent à sécuriser le site du crash du MH17 en Ukraine

Taille du texte Aa Aa

Les observateurs internationaux contraints de quitter le site du crash du vol MH17 en raison des combats dans l’Est de l’Ukraine. Pas question pour le gouvernement néerlandais d’envoyer des troupes pour sécuriser le site alors que pro-russes et loyalistes ukrainiens s’affrontent à l’endroit même où 298 personnes ont péri il y a 11 jours, près des deux tiers néerlandaises.

Le Premier ministre Mark Rutte s’exprimait hier à La Haye : “parvenir à une supériorité militaire avec une mission internationale n’est pas, d’après nos conclusions, une option réaliste. Et ce, même si nous optons pour un déploiement militaire massif. Même dans ce cas, parvenir à une supériorité miliaire n’est pas réaliste.”

De nombreux corps ont déjà été emmenés aux Pays-Bas. L’identification se fait dans cette caserne militaire, à Hilversum. Mais des fragments de corps et des débris sont toujours éparpillés sur les lieux du drame auxquels les inspecteurs n’ont jusqu‘à présent eu qu’un accès limité.