DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des fêtes de l'Aïd sous tension en Irak et au Pakistan


monde

Des fêtes de l'Aïd sous tension en Irak et au Pakistan

Certains pays musulmans, comme l’Arabie Saoudite, la Turquie ou encore l’Algérie, ont célébré l’Aïd al-Fitr hier. Pour d’autres, comme la communauté chiite d’Irak, c’est aujourd’hui que commence cette fête religieuse marquant la fin du ramadan.

Cette année, c’est dans un contexte de fortes inquiétudes que les Irakiens passent l’Aïd. Le pays est en proie à une très forte instabilité politique, et une partie du territoire est tombée aux mains de l’Etat islamique, des extrémistes liés à al Qaïda.

Sécurité renforcée également au Pakistan. Le mois dernier, l’armée a lancé une offensive contre le bastion des talibans dans le nord du pays. Ces derniers ont promis des représailles. Pour contrer cette menace, les militaires ont été chargés de la sécurité de la capitale pour trois mois, à compter du 1er août.

Les Pakistanais tentent de profiter malgré tout de l’Aïd : “les dispositifs de sécurité sont vraiment impressionnants, commente un commerçant. Grâce à Dieu, nous avons pu offrir nos prières sans peur. Tout le monde a prié dans une ambiance très pacifique.”

Ce répit offert aux Pakistanais adultes comme enfants risque de n‘être que de courte durée. Les autorités s’attendent à ce que les attaques talibanes reprennent de plus belle dès la fin des fêtes de l’Aïd.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le guide suprême iranien appelle à "armer les Palestiniens"